1- Chanson pour faire pleurer la mariée

Petit oiseau qui chante sur la branche
Ah dis-moi donc qu'as-tu vu ce matin
Ce que j'ai vu se rapporte à vous-même
Oui j'ai l'honneur de vous le raconter

Oui je l'ai vue madame la mariée
Bien habillée sa couronne d'honneur de ces parents
Etait accompagnée de son mari
Son époux d'aujourd'hui

Etait conduite par son aimable père
Qui l'a remise à son nouveau mari
Tiens la voilà celle que ton cœur aime
Tiens la voilà ton épouse bien aimée

Tu vas rentrer dans une nouvelle famille
Tous ces parents qui sont autour de toi ils t'aimeront
Comme leur plus tendre fille
Garde pour eux les meilleurs sentiments

C'est aujourd'hui qu'elle quitte l'habit de fille
Pour aller vivre à son nouveau mari
C'est aujourd'hui qu'elle calme la malice
Des envieux des jaloux de tous deux

C'est aujourd'hui qu'elle quitte frères et sœurs
Pour aller vivre à son nouveau mari
C'est aujourd'hui qu'elle fait verser des larmes
De la trahir en auras-tu le cœur ?

Qu'avez-vous donc madame la mariée ?
Qu'en ce moment la couleur vous pâlit
Regrettez-vous vos douces amours passées
Des envieux vos anciens amoureux ?

 

1- Song to make the bride cry

Little bird who is singing on the branch
Tell me what did you see this morning
What I saw is about yourself
Yes I have the honnour to relate it to you

Yes I saw her Misses the Bride
Well dressed her crown of honour by her parents
She was accompagnied by her husband
Her husband of this day

She was led by her nice father
Who gave her to her new husband
There she is the one your heart loves
There she is your well-loved wife

You are going into a new family
All these relatives around you they will love you
As their tenderest daughter
Keep for them the best feelings

It is today she leaves her girl's dressings
To go and leave at her husband's
It is today she ends the malice
Of the envious ones, jealous about the two of them

It is today she leaves brothers and sisters
To go and leave at her husband's
It is today she makes tears to run
To betray her will you have the heart?

What have you Misses the Bride?
At this moment the colour (of your face) turns pale
Do you forget your sweet passed loves
The envious ones your passed lovers?

 

2- Ridées

Dans la ville de Nantes :
Dans la ville de Nantes il y a dix brins de houx
Le rossignol y chante la nuit comme le jour o gué
Mariez-vous les filles, les filles mariez-vous

Dans la ville de Nantes il y a neuf brins de houx...

Pierrre et Jean :
C'est dans un an Jean il dansait bien
Jean il dansait bien Pierre il dansait bien
Dansaient bien tous les deux
Mais Jean il dansait mieux !

C'est dans deux ans...

 

 

3- Les Oranges

Derrière de chez mon père un oranger l'y a ladora
Qui donne des oranges point de feuilles il n'y a ladora

Refrain :
J'ai du zi j'ai du zon j'ai du zironzon
J'ai de la violette et du zonzon

La belle demande à son père quand on les cueillera
A la St Jean ma fille quand la saison sera

Mais la saison arrive on ne les cueille pas
La belle prend une échelle un panier à son bras

Elle monte branche en branche comme un vieux picoura (pic-vert)
Elle cueillit les plus mûres les vertes elle les laissa

Elle s'en alla les vendre au marché de Noya
Dans son chemin rencontre le fils d'un avocat

Il lui demanda : belle que portez au bras ?
Monsieur ce sont des oranges ne vous en faut-il pas ?

Mettez m'en trois douzaines maman vous les paiera
Elle entre dans la cuisine de maman y avait pas

Y avait un vieux bonhomme poilu comme un vieux chat
Que va dire ma mère quand elle va savoir ça

Que va dire ma mère quand elle va savoir ça
Vous lui direz la belle c'est le fils d'un avocat

 

 

Ma commère ma mie

Messieurs faut-il vous dire la chanson des commères
Elles s'en vont à la messe en grand discours
Parlant de leur mari de leurs amours

Ma commère ma mie j'ai encore une poule
J'ai encore une poule et dix poulets
Allons donc ma commère au cabaret

Ma commère ma mie j'ai encore une cane
J'ai encore une cane dix canetons
Allons donc ma commère le vin est bon

Ma commère ma mie je suis en jalousie
Je suis en jalousie de mon mari
Il est au cabaret passant la nuit

Ma commère ma mie je donnerais mes terres
Je donnerais mes terres et tout mon bien
Pour avoir un mari comme le tien

Ma commère ma mie la chose est impossible
Toute femme qui prend mari qui a du bien
Elle en a la jouissance comme le sien

 

 

4- Si bien liés qu'on ne peut se délier

C'est entre vous les jeunes filles qui voulez vous marier
Prenez garde à ces jeunes hommes car on est souvent trompé

Refrain :
On est liés, si bien liés qu'on ne peut se délier

Les garçons ils sont fort sages avant d'y être mariés
Une fois qu'ils sont en ménage sont de vrais diables débauchés
On voit leur dame en fenêtre regrettant leur temps passé
Il est trop tard la chose est faite le grand " oui ! " est prononcé
Ah qu'elles aimeraient bien être des jeunes filles à marier

 

 

5- Le Manteau

Ce sont trois jeunes garçons cherchant fortune
Dans leur chemin ont rencontré trois jolies brunes

Ils les ont prises par leur main blanche au cabaret les ont conduit
Bonsoir madame l'hôtesse servez du vin, rincez vos verres
Ici nous passerons la nuit avec nos maîtresses

Madame l'hôtesse monte dans ses chambres afin d'y préparer les lits
Madame l'hôtesse monte dans ses chambres leur dit les filles
C'est de l'argent qu'il me faut soyez tranquilles

Les trois jeunes hommes s'entre-regardent mais de l'argent n'en avaient pas
Mais de l'argent n'en avaient pas se sont enfuis par la fenêtre
Ont laissé les pots à payer à leurs maîtresses

Les trois jeunes filles s'entre-regardent mais de l'argent n'en avaient pas
Mais la plus jeune fut la plus fine tira l'anneau d'or de son doigt
Mais la plus jeune fut la plus fine la plus coquette la plus volage
Tira l'anneau d'or de son doigt le laisse en gage

Mais la plus jeune fut la plus fine chez la mère du garçon s'en va
Chez la mère du garçon s'en va lui dit ma mère
Votre fils est là-bas tombé dans la rivière

Ah il m'a bien recommandé de lui porter son manteau
De lui porter son manteau et sa boursette
Ça pourrait bien le soulager dans sa misère

La mère ne connaît pas la fille mais le manteau le lui donna
Quand la fille elle eut le manteau se mit à rire
C'est le manteau qui paiera tout buvons chopines !

Ah buvons donc à la santé des libertins des gars volages
C'est le manteau qui paiera tout à leur dommage

Les montagnes sont faites de pierres mais le Soleil ne les fond pas
Et le Soleil ne les fond pas, bien moins la Lune
Qu'un garçon à marier cherchant fortune

 

 

7- Le mois de Mai

A vous gens qui dormez, réveillez-vous pour entendre
Pour entendre chanter, chansonnette nouvelle
Que l'on chante à vos portes cette nuit pour le voir
A la belle arrivée du joli mois de mai

Ne soyez point surpris, si l'on chante à vos portes
Ce sont de braves gens, qui vont suivant la mode
Qui vont suivant la mode mes camarades et moi
A la belle arrivée du joli mois de mai

Voici le mois de mai, rempli de violettes
Ou tous filles et garçons, changeront d'amourette
Changeront d'amourette et feront tous comme moi
A la belle arrivée du joli mois de mai

Entre vous vignerons, qu'avez du vin en cave
La bouteille à la main, et le verre sur la table
Nous en boirons ensemble petits à petits coups
Boirons à la santé de vos filles et de vous

A vous mes beaux fermiers, qui avez de la volaille
Mettez la main au nid, n'apportez point la paille
N'apportez point la paille n'apportez point le nid
Apportez la douzaine ou bien la demie

Le porteur de panier, il a la main bien fine
Il prendra bien les œufs, dans la main d'une belle fille
Il les prendra sans hâte quatre à quatre à la fois
En lui disant ma mie, ma mie embrasse-moi

Si vous ne donnez rien, donnez-nous la servante
La fille de la maison, c'est là notre demande
Nous l'emmènerons mesdames toute la nuit avec nous
Nous la ramènerons demain au petit jour

En vous remerciant, le maître et la maîtresse
Retournez vous coucher, dormez bien à votre aise
Et nous le prierons le bon Saint Mathieu
Pour que toutes vos filles auraient des amoureux

 

 

9- Jardin d'amour

La belle va-t-au jardin d'amour
On dit qu'elle y passe la semaine

Son père l'a recherchée partout
Son bel amant il est en peine

Il l'a demande à son berger
A ce beau berger de la plaine

Berger, berger, n'as-tu point vu
Passer ici la beauté même ?

Refrain :
Son cœur et le mien comme ils s'entraînent

Elle est là-haut elle est là-bas
Assise au bord d'une fontaine

De quel habit est-elle vêtue ?
Est-elle en soie ou bien en laine ?

Elle est vêtue de satin blanc
Dans sa main droite des gants de laine

Dans sa main gauche tient un oiseau
A qui la belle raconte ses peines

Petit oiseau tu es-t-heureux
De savoir les peines de la belle

Moi qui suis son fidèle amant
J' n'ai point l'honneur d'approcher d'elle

 

 

10- Servante

Servante lève-toi matin
Prends ta chopine et va-t-en me tirer du vin tu seras ma cousine

Tirer du vin je n'irai pas
Je suis trop jeune et si le maître arrivait là me prendrait pour ivrogne

La maître arriva à l'instant
Fort en colère il a pris le bâton du lit battit la chambrière

Oh maître pourquoi me battez-vous ?
Si j'ai fait faute Maître c'est votre bon vin qui en a été cause

Servante tu en as donc bien bu !
A mon ordinaire rien qu'à mon petit déjeuner quatorze à quinze verres

Et à mon dîner tout autant
A mon souper trente, Maître c'est votre bon vin qui m'a rendue galante

 

 

11- De bon matin

De bon matin me suis levé au chant de l'alouette
Dans mon chemin rencontre trois jeunes courtisans
Qui parlaient d'amourette à la rigueur du temps

Le plus jeune de ces trois disait moi j'ai encore une autre
Moi j'ai encore une autre qui est plus à mon gré
J'irai la voir dimanche bien tard après souper

En arrivant devant sa porte trois petits coups je frappe
Ouvrez ouvrez la belle, la belle si vous m'aimez
Vous êtes à la chaleur et moi z'à la gelée

Ah si tu gèles ah si tu glaces moi je n' m'en soucie guère
L'autre jour dans la rue galant tu t'es vanté
Que j'étais une fille à toutes tes volontés

Malheureux galant que je suis j'ai perdu ma maîtresse
J'ai perdu ma maîtresse pour avoir mal parlé
Y'à qu'une fille en ce monde qui sera ma pensée

 

 

12- L'écuyer

C'était une jeune fille de Saint Malo de L'Isle
Qu'a voulu tout quitter pour suivre un écuyer

Son père lui demande sa mère lui demande
Voudrais-tu nous quitter pour suivre un écuyer

Oh nenni non mon père oh nenni non ma mère
Jamais je n' vous quitterai mais l'écuyer j'aurai

L'écuyer à la porte entendit ses paroles
Ouvrez ouvrez la porte la belle si vous m'aimez

La fille était si sotte s'en fut ouvrir la porte
L'a prise l'a embrassée à cheval l'a montée

Quand elle fut sur la lande oh mon Dieu qu'elle est grande
Elle lui a dit mon ami mon mignon où sont-elles nos maisons ?

Poussez poussez la belle Marguerite tant belle
Poussez jusqu'à Redon nos maisons trouverons

Quand elle fut dans la chambre y'avait ni feu ni flamme
Que trois jeunes petits enfants pleuraient amèrement

L'un demandait à boire l'autre du pain ma mère
Et puis de la bouillie pour donner au petit

Ma chère demoiselle faudra vendre tes dentelles
Tes dentelles tes rubans pour nourrir nos enfants

Oh nenni non dit-elle j' vendrai point mes dentelles
Mes dentelles et mes rubans pour nourrir les enfants

Si mon père aussi qu' ma mère connaîtraient ma misère
La misère que j'ai ils viendraient m'y chercher

 

 

13- Je m'y moque bien de lui

J'ai fait l'amour pendant dix mois avec un jeune homme de Moula
Au bout de dix mois il me quitte c'est pour s'y faire une autre amie

Refrain
Oh oh s'il croit que je l'aime eh eh je m'y moque bien de lui !

Ah que j'aimerais bien voir sa maîtresse d'aujourd'hui
Ce ne serait pas pour lui dire seulement pour la prévenir
Qu' c'est un engueuseur de filles et un coureur de minuit
La parole ne fut point dite que le jeune homme il entrit
Galant prenez une chaise et asseyez-vous ici
Oh non non mademoiselle j'ai affaire ailleurs qu'ici
J'ai des papiers à régler car demain je m'y marie
Je ne serais plus rouleur de filles ni un coureur de minuit
Je resterai avec ma femme à garder les tous petits

 

 

La mer vaguante

Rossi rossi rossignolet, rossignolet sauvage
Veux-tu m'y porter une lettre à ma tendre jolie maîtresse
Tu la trouveras endormie là-bas dans ce petit bois joli

Si elle demande nouvelles de moi, rends-lui réponse
Dis-lui que je me suis-t-engagé là-bas sur la mer vaguante
C'est pour accomplir mon dessein, je veux m'y rendre capucin

Si capucin toi tu t'y rends et moi religieuse
Religieuse dans un couvent, là je serai fille heureuse
Je prierai Dieu pour mon aimant, celui que mon cœur aime tant

Le soir dedans mon lit couchée mon oreiller j'embrasse
Toute la nuit je pense à toi, cher aimant, je perds courage
Toute la nuit j'ai des douleurs, c'est d'avoir le mariage au cœur

 

 

14- C'est entre nous les jeunes filles

C'est entre nous les jeunes filles
Vous qui voulez, ma lon la la, vous qui voulez vous marier

Ne prenez point de ces jeunes hommes
Ni de ces garçons débauchés

S'en vont le soir à la débauche
De cabaret en cabaret

Galant tiens-tu à tes promesses
Quand tu m' disais faisons l'amour

Et maintenant que l'amour est faite
Tu m'y tricotes trois fois le jour

L'un le matin l'autre à dix heures
Et l'autre le soir après souper

C'est entre vous les jeunes filles
Vous qui voulez vous marier